Agence d’application de la loi

Un agent de police et un véhicule de police sont des identifiants traditionnels d’un organisme d’application de la loi basé localement.

Les BAUX dont la capacité d’appliquer leurs pouvoirs est restreinte d’une manière ou d’une autre sont censés fonctionner dans une juridiction.

Pouvoirs non exécutifs la couverture juridictionnelle d’Europol

Les BAUX auront une forme de restriction géographique de leur capacité à appliquer leurs pouvoirs. Le LEA pourrait être en mesure d’appliquer ses pouvoirs dans un pays, par exemple le Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives des États-Unis d’Amérique ou sa Drug Enforcement Administration; dans une division d’un pays, par exemple la Police de l’État australien du Queensland; ou à travers un ensemble de pays, par exemple des organisations internationales telles qu’Interpol ou Europol de l’Union européenne.

Les LEA qui opèrent dans un ensemble de pays ont tendance à aider les activités d’application de la loi, plutôt que d’appliquer directement les lois, en facilitant le partage des informations nécessaires à l’application de la loi entre les LEA à l’intérieur de ces pays, par exemple Europol n’a pas de pouvoirs exécutifs.

Parfois, la compétence d’une LEA est déterminée par la complexité ou la gravité du non-respect d’une loi. Certains pays déterminent la compétence dans ces circonstances au moyen d’une politique et d’une répartition des ressources entre les agences, par exemple en Australie, la Police fédérale australienne prend en charge les questions graves complexes qui lui sont soumises par une agence et l’agence entreprendra ses propres enquêtes sur des questions moins graves ou complexes par consensus, tandis que d’autres pays ont des lois qui décident de la compétence, par exemple aux États-Unis d’Amérique, certaines affaires sont tenues par la loi d’être renvoyées à d’autres agences si elles sont d’un certain niveau de gravité ou de complexité, par exemple entre l’enlèvement aux frontières de l’État aux États-Unis est transmis au Federal Bureau of Investigation. La différenciation des compétences en fonction de la gravité et de la complexité de la non-conformité, soit par la loi, soit par la politique, et le consensus peuvent coexister dans les pays.

Une LEA qui a un large éventail de pouvoirs mais dont la capacité est limitée géographiquement, généralement à une zone qui n’est qu’une partie d’un pays, est généralement appelée police locale ou police territoriale. Les autres BAUX ont une compétence définie par le type de lois qu’ils appliquent ou aident à appliquer. Par exemple, Interpol ne travaille pas sur des questions politiques, militaires, religieuses ou raciales.

La compétence d’une LEA comprend généralement également les organes directeurs qu’elle soutient et la LEA elle-même.

Organisation et structuredit

Sur le plan juridictionnel, il peut y avoir une différence importante entre les contrats de location internationaux et les contrats de location multinationaux, même si les deux sont souvent qualifiés d' » internationaux « , même dans les documents officiels. Un organisme international chargé de l’application de la loi a compétence et/ou opère dans plusieurs pays et au-delà des frontières nationales, par exemple Interpol.

Un organisme multinational d’application de la loi n’opère généralement que dans un seul pays, ou dans une division d’un pays, mais est composé de personnel de plusieurs pays, par exemple la Mission de police de l’Union européenne en Bosnie-Herzégovine. les contrats de location internationaux sont généralement également multinationaux, par exemple Interpol, mais les CONTRATS de location multinationaux ne sont généralement pas internationaux.

Au sein d’un pays, la juridiction des organismes d’application de la loi peut être organisée et structurée de plusieurs façons pour assurer l’application de la loi dans tout le pays. La compétence d’un organisme d’application de la loi peut être pour l’ensemble du pays ou pour une division ou une sous-division dans le pays.

Niveaux de juridiction LEA

Cette section nécessite des citations supplémentaires pour vérification. Veuillez aider à améliorer cet article en ajoutant des citations à des sources fiables. Le matériel non sourcé peut être contesté et retiré. (Mars 2016) (Savoir quand et comment supprimer ce modèle de message)

Voir aussi: La compétence de la police d’État pour une division dans un pays peut généralement être à plus d’un niveau, par exemple au niveau de la division, c’est-à-dire au niveau de l’État, de la province ou du territoire, et par exemple au niveau de la sous-division, c’est-à-dire au niveau du comté, du comté ou de la municipalité ou de la région métropolitaine. En Australie par exemple, chaque État a ses propres BAUX. Aux États-Unis, par exemple, chaque État, comté ou ville a ses propres BAUX.

En conséquence, parce que l’Australie et les États-Unis sont des fédérations et ont des BAUX fédéraux, l’Australie a deux niveaux d’application de la loi et les États-Unis ont plusieurs niveaux d’application de la loi, Fédéral, Tribal, État, Comté, Ville, Ville, Village, Juridiction spéciale et autres.

Division en zones d’opérationmodifier

Souvent, la juridiction d’une LEA sera divisée géographiquement en zones d’opérations pour des raisons d’efficacité administrative et logistique. Une zone d’opérations est souvent appelée un commandement ou un bureau.

Bien que la zone d’exploitation d’une LEA soit parfois désignée comme une juridiction, toute zone d’exploitation d’une LEA a généralement toujours une juridiction légale dans toutes les zones géographiques où la LEA exerce ses activités, mais selon la politique et le consensus, la zone d’exploitation n’opère normalement pas dans d’autres zones d’exploitation géographiques de la LEA. Par exemple, la Police métropolitaine du Royaume-Uni est divisée en 32 unités de Commandement opérationnel d’arrondissement, basées sur les arrondissements de Londres, et le Département de police de New York est divisé en 77 quartiers.

Parfois, la seule juridiction légale est couverte par plus d’une LEA, là encore pour des raisons d’efficacité administrative et logistique, ou découlant de raisons politiques ou historiques. Par exemple, le domaine de compétence du droit anglais et gallois est couvert par un certain nombre de BAUX appelés constabulaires, chacun ayant une compétence juridique sur l’ensemble du domaine couvert par le droit anglais et gallois, mais ils ne fonctionnent normalement pas hors de leurs zones sans liaison formelle entre eux.

La principale différence entre des organismes distincts et des domaines opérationnels au sein d’une seule juridiction juridique est le degré de flexibilité pour déplacer les ressources entre les organismes et au sein des organismes. Lorsque plusieurs BAUX couvrent une seule juridiction légale, chaque agence s’organise toujours généralement en zones d’opérations.

Aux États-Unis, dans le cadre de la compétence juridique d’un État, les services de police des comtés et des villes ne disposent pas d’une flexibilité juridictionnelle complète dans l’ensemble de l’État, ce qui a conduit en partie à des fusions d’agences de police adjacentes.

Fédéral et nationalEdit

Lorsque la compétence d’une LEA s’étend à l’ensemble du pays, il s’agit généralement de l’un des deux grands types, fédéral ou national.

Responsabilités fédéralesmodifier

Lorsque le pays a une constitution fédérale, une LEA à l’échelle du pays est appelée agence fédérale d’application de la loi.

Les responsabilités d’une LEA fédérale varient d’un pays à l’autre. Les responsabilités fédérales en matière de LEA sont généralement la lutte contre la fraude contre la fédération, le contrôle de l’immigration et des frontières concernant les personnes et les marchandises, les enquêtes sur la contrefaçon de devises, la police des aéroports et la protection des infrastructures nationales désignées, la sécurité nationale et la protection du chef d’État du pays et d’autres personnes très importantes désignées, par exemple le Service de protection de la Police fédérale australienne ou la Mission de protection des Services Secrets des États-Unis; et le Service de sécurité diplomatique (DSS) du Département d’État américain.

Une agence de police fédérale est une LEA fédérale qui a également les responsabilités typiques de la police en matière d’ordre social et de sécurité publique ainsi que les responsabilités fédérales en matière d’application de la loi. Cependant, une agence de police fédérale n’exerce généralement pas ses pouvoirs au niveau divisionnaire. Cet exercice des pouvoirs est généralement un arrangement spécifique entre les organes directeurs fédéraux et divisionnaires.

Des exemples d’organismes fédéraux d’application de la loi sont la Police Fédérale Argentine (Argentine), la Police Fédérale Australienne (Australie), la Police Fédérale du Brésil (Brésil), Bundespolizei (Allemagne), le Bureau Central d’Enquête (Inde), le Bureau Fédéral d’Enquête, le Service Fédéral de Protection, la Police des Parcs des États-Unis (États-Unis), la Gendarmerie Royale du Canada (Canada) et le Service de Sécurité de l’État (Nigéria).

Une approche fédérée de l’organisation d’un pays n’indique pas nécessairement la nature de l’organisation des forces de l’ordre dans le pays. Certains pays, par exemple l’Autriche et la Belgique, ont une approche relativement unifiée de l’application de la loi, mais ont toujours des unités opérationnelles distinctes pour l’application de la loi fédérale et la police divisionnaire. Les États-Unis ont une approche très fracturée des organismes d’application de la loi en général, et cela se reflète dans les organismes fédéraux d’application de la loi américains. (De plus, le dixième amendement à la Constitution des États-Unis empêcherait la formation d’une véritable force de police fédérale des États-Unis.)

Relation entre les divisions fédérales et fédéréesdit

Dans une fédération, il y aura généralement des BAUX distincts avec des juridictions pour chaque division au sein de la fédération. Un LEA fédéral aura la responsabilité principale des lois qui affectent la fédération dans son ensemble et qui ont été promulguées par l’organe directeur de la fédération.

Les membres d’une LEA fédérale peuvent être compétents au sein d’une division d’une fédération pour les lois édictées par les organes directeurs des divisions, soit par la division concernée au sein de la fédération, soit par l’organe directeur de la fédération. Par exemple, la Police fédérale australienne est une agence fédérale et a le pouvoir juridique d’appliquer les lois adoptées par n’importe quel État australien, mais n’appliquera généralement la loi de l’État que s’il y a un aspect fédéral à enquêter.

Les BAUX fédéraux ont généralement des responsabilités de police relativement étroites, les divisions individuelles au sein de la fédération établissent généralement leurs propres services de police pour appliquer les lois au sein de la division. Cependant, dans certains pays, les agences fédérales ont compétence dans les divisions de la fédération.

Cela se produit généralement lorsque la division n’a pas son propre statut indépendant et dépend de la fédération. Par exemple, la Police fédérale australienne est l’organisme de police ayant compétence dans les territoires dépendants de l’Australie, le territoire de la baie Jervis, les Îles Cocos, le Territoire de l’Antarctique et l’île Christmas De même, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) est un organisme fédéral et est l’unique organisme de police pour les trois territoires du Canada, les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut et le Yukon.

Notez qu’il s’agit d’une responsabilité juridictionnelle directe et qu’elle diffère de la situation lorsqu’un organe directeur prend des dispositions avec le LEA d’un autre organe directeur pour assurer l’application de la loi pour ses sujets. Ce dernier type d’arrangement est décrit dans la section Création et constitution des organismes chargés de l’application des lois.

Dans les politiques fédérales, les actions qui violent les lois dans plusieurs divisions géographiques au sein de la fédération sont transformées en un LEA fédéral. Dans d’autres cas, des crimes spécifiques jugés graves sont aggravés. Par exemple, aux États-Unis, le FBI est responsable de l’enquête sur tous les cas d’enlèvement (qu’il s’agisse ou non du franchissement des frontières de l’État).

En Australie, les États communiquent directement entre eux lorsque le non-respect des lois traverse les frontières des États. Certains pays assurent l’application de la loi sur les terrains et dans les bâtiments appartenant à la fédération ou contrôlés par elle en utilisant un LEA fédéral, par exemple, le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis est responsable de certains aspects de l’application de la loi fédérale sur les biens.

D’autres pays, comme l’Australie, assurent l’application de la loi pour les biens fédéraux via les BAUX fédéraux et les BAUX pour la division de la fédération, dans laquelle les biens sont situés.

Généralement, les LEA travaillant dans différentes juridictions, qui se chevauchent dans le type de non-respect de la loi, établissent activement des mécanismes de coopération, établissent des opérations conjointes et des groupes de travail conjoints. Souvent, les membres d’une LEA travaillant à l’extérieur de leur juridiction normale au sein d’opérations interarmées ou d’une force opérationnelle sont assermentés en tant que membres spéciaux de la juridiction hôte.

Responsabilités nationalesmodifier

Un organisme national chargé de l’application de la loi est un LEA dans un pays qui n’a pas de divisions capables d’élaborer leurs propres lois. Un LEA national aura les responsabilités combinées que les BAUX fédéraux et les BAUX divisionnaires auraient dans un pays fédéré.

Les BAUX nationaux sont généralement divisés en zones d’opérations.

Une agence de police nationale est une LEA nationale qui a également les responsabilités typiques de la police en matière d’ordre social et de sécurité publique ainsi que les responsabilités nationales en matière d’application de la loi. La Nouvelle-Zélande, l’Italie, la France, l’Irlande, le Japon, les Pays-Bas, les Philippines et le Nicaragua sont des exemples de pays dotés d’agences de police nationales non fédérales.

Pour éviter toute confusion quant à la responsabilité juridictionnelle, certains BAUX fédéraux indiquent explicitement qu’ils ne sont pas un organisme national d’application de la loi, par exemple le Federal Bureau of Investigation des États-Unis le fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *