Biologie et comportement du loup

Croyez-le ou non, tout comme les humains, une grande partie de la communication entre les loups est non verbale. Par exemple, les loups se regarderont dans les yeux (comme les humains) lorsqu’ils communiqueront une salutation, des comportements de domination et d’autres gestes sociaux. De plus, les loups utilisent régulièrement des postures faciales pour communiquer entre eux. Les méthodes de communication non verbale les plus évidentes incluent la position de la queue, qui est utilisée pour communiquer la position d’un loup dans la hiérarchie de la meute par rapport aux autres membres. Les loups qui portent leurs queues vers le haut affichent une dominance, tandis que le comportement des loups soumis est montré par des queues pointées vers le bas ou cachées sous le corps.

En plus de la communication non verbale, les loups utilisent également leur incroyable odorat pour communiquer. Les loups utiliseront l’urine et le scat pour marquer leur territoire pour les loups étrangers. Fait intéressant, les loups utilisent leur odorat pour communiquer par le biais de messages chimiques. Ces messages chimiques entre loups sont non seulement capables de communiquer des cycles hormonaux pour la reproduction, mais aussi des émotions (excitation, peur, agression) chez des loups inconnus, et même un niveau de parenté!

Les loups sont probablement les plus célèbres pour leur hurlement – l’une des nombreuses formes de communication verbale affichées par les loups. Bien que l’on pense que les loups hurlent sur la lune, ce n’est pas techniquement vrai. Les loups sont nocturnes, ils sont donc les plus actifs et hurlent donc le plus la nuit. Lorsque vous entendez un loup hurler dans la nuit – il ne hurle pas à la lune – il communique. Le hurlement est une forme de communication à longue distance entre les loups, et il est suggéré que les loups sont capables d’entendre un autre hurlement jusqu’à 10 miles de distance en terrain découvert. Les loups hurleront pour localiser les membres de la meute, pour annoncer leur revendication sur un territoire, pour avertir les autres compagnons de meute du danger et pour communiquer une variété d’autres sentiments et messages. Tout comme chaque humain a sa propre voix distincte, chaque loup a un hurlement unique. Lorsque chaque membre de la meute hurle ensemble, l’harmonie de ses hurlements individuels donne l’impression que la meute est plus grande qu’elle ne l’est.

Les autres formes de communication verbale incluent les aboiements, les gémissements et les grognements. L’aboiement est utilisé comme signal d’avertissement et est plus une combinaison d’écorce-hurlement ou de grognement-écorce. Les gémissements sont généralement utilisés pour communiquer la soumission à un loup plus dominant. La croissance est également un avertissement, mais se veut plus un avertissement agressif pour indiquer une domination ou une agression potentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *