Conduite agressive et Rage au volant

La conduite agressive est un problème sur nos routes depuis un certain temps, et cela ne semble qu’empirer. Des incidents de cris, de gestes grossiers et parfois même de violence sont fréquemment rapportés sur nos routes au point où elle a gagné son propre nom: la rage au volant. Découvrez ce qui cause la rage au volant, si vous y êtes sujet, et comment vous pouvez aider à protéger nos routes en ne cédant pas à la rage au volant.

Définition de la rage au volant

Le terme Rage au volant a été inventé par la station d’information locale KTLA à Los Angeles après une série de fusillades sur plusieurs autoroutes de la ville. La National Highway Traffic Safety Administration définit la rage au volant comme lorsqu’un conducteur « commet des infractions routières en mouvement de manière à mettre en danger d’autres personnes ou biens; une agression avec un véhicule à moteur ou une autre arme dangereuse par le conducteur ou le passager d’un véhicule à moteur sur le conducteur ou les passagers d’un autre véhicule à moteur ».

La NHTSA fait une distinction claire entre la rage au volant et la conduite agressive, où la première est une accusation criminelle et la seconde une infraction routière. Cette définition met le blâme sur le conducteur.

Quiz sur la rage au volant

Vous pouvez penser que la rage au volant est quelque chose qui n’arrive qu’aux autres, mais la vérité est que beaucoup d’entre nous sont coupables de comportements agressifs sur la route. Posez-vous ces questions et répondez honnêtement:

  • Conduisez-vous régulièrement au-dessus de la limite de vitesse ou essayez-vous de « battre » les feux rouges parce que vous êtes pressé?
  • Faites-vous un hayon ou flashez-vous vos phares sur un conducteur devant vous qui, selon vous, conduit trop lentement?
  • Klaxonnez-vous souvent?
  • Utilisez-vous déjà des gestes obscènes ou communiquez-vous avec colère contre un autre conducteur?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, il est possible que vous soyez sensible à la rage au volant. Souvent, lorsqu’un incident de rage au volant se produit, c’est parce que la personne était stressée dans d’autres domaines de sa vie. L’ajout d’un trafic encombré peut ajouter au stress, qui explose alors lorsqu’il est perçu que quelqu’un d’autre sur la route a agi de manière agressive, intentionnelle ou non.

Provoquez-Vous La Rage Au Volant?

Même si vous avez répondu non aux questions ci-dessus, êtes-vous sûr de ne pas provoquer la rage au volant chez les autres? Posez-vous également ces questions:

  • Utilisez-vous fréquemment votre téléphone au volant ou conduisez-vous de toute autre manière en étant distrait?
  • Gardez-vous vos feux de route allumés, quel que soit le trafic venant en sens inverse?
  • Changez-vous de voie ou faites-vous des virages sans utiliser votre clignotant?
  • Ne vérifiez-vous pas votre angle mort avant de changer de voie pour vous assurer que vous ne coupez pas quelqu’un?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, vous contribuez peut-être à provoquer la rage au volant chez les autres. Bien qu’une réaction violente au changement de voie sans clignotant ne soit pas justifiée, il est préférable de ne pas vous mettre dans cette situation pour commencer en étant toujours au courant des autres conducteurs et en conduisant prudemment.

Statistiques sur la rage au volant

Les statistiques suivantes compilées à partir de la NHTSA et de l’Auto Vantage auto club montrent que la conduite agressive et la rage au volant causent de graves problèmes sur nos routes.

  • 66% des accidents mortels sont causés par une conduite agressive.
  • 37 % des incidents de conduite agressive impliquent une arme à feu.
  • Les hommes de moins de 19 ans sont les plus susceptibles de manifester la rage au volant.
  • La moitié des conducteurs qui subissent un comportement agressif, tel qu’un klaxon, un geste grossier ou un talonnage, admettent eux-mêmes réagir avec un comportement agressif.
  • Sur une période de sept ans, 218 meurtres et 12 610 blessés ont été attribués à la rage au volant.

Une statistique effrayante à noter est:

  • 2% des conducteurs admettent avoir essayé de faire sortir un agresseur de la route!

Comment gérer la rage au volant

Si vous constatez que vous avez agité un autre conducteur, que la faute soit vraiment la vôtre ou non, ne réagissez pas ou ne ripostez pas à l’autre conducteur sur la route. Cela ne fera qu’aggraver la situation. Rappelez-vous que l’autre conducteur est tout simplement mauvais pour gérer le stress, évitez le contact visuel et continuez à adopter des habitudes de conduite sécuritaires.

Malheureusement, il ne semble pas que ce problème disparaisse de sitôt. Tout ce que vous pouvez faire est d’être un conducteur attentionné et conscient qui suit les règles de la route. Bien que cela puisse être difficile dans le feu de l’action, ne cédez pas aux sentiments de colère ou de rage sur la route. Réfléchissez à deux fois avant de klaxonner ou de retourner ce doigt, car vous ne savez jamais ce qui peut déclencher la personne dans les voitures qui vous entourent. Rentrer à la maison en toute sécurité est plus important que d’enseigner à quelqu’un une leçon dangereuse.

SafeMotorist.com Articles sur la sécurité au volant:
Cet article a été écrit par SafeMotorist.com rédacteurs du personnel de conduite défensive et révisés pour leur précision par des instructeurs de conduite défensive. Tous les articles sont basés sur les lois de la circulation actuelles et les pratiques de conduite défensive. Cet article est destiné uniquement à des fins éducatives et ne doit pas être considéré comme un conseil juridique ou une interprétation littérale d’une loi de la circulation spécifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *